CONTACT IMMOBILIER, présent sur le marché immobilier de la Guadeloupe depuis plus de 10 ans
23 déc

Nos conseils pour bien acheter un appartement à Saint-François en 2018 !

05©-Unclesam-copy

Si vous souhaitez acheter un appartement à Saint-François, faisons le point sur ce qui vous attend en 2018 et sur les points à travailler pour réussir cette acquisition ! En effet, il est tout à fait possible en 2018 d’acheter dans de bonnes conditions, et ce, même si les taux sont légèrement plus hauts et les prix aussi. De toute façon, sachez-le, les banques qui ont de nouveaux objectifs de production à remplir l’année prochaine baissent certains taux. Les durées les plus demandées, 15 et 20 ans, présentent respectivement des taux compris entre 1,10% et 1,50%, et 1,30% et 1,70%. Autant dire qu’ils sont toujours très attractifs… Vous voulez acheter un appartement à Saint-François dans quelques mois ? Soyez vigilant sur l’assurance-emprunteur que vous contractez, sur le type de taux et le type de prêt !

Pour faire des économies, n’achetez pas un appartement à Saint-François sans négocier l’assurance emprunteur. Les lois Lagarde et Hamon ont permis aux emprunteurs de ne pas forcément souscrire à l’assurance groupe de leur banque, alors profitez-en ! Sachez que, dès le 1er janvier prochain, vous pourrez également changer d’assurance à la date anniversaire de votre contrat, sous réserve de l’équivalence de garanties. Si vous avez acheté un appartement à Saint-François et opté pour l’assurance groupe de votre banque (qui est en général plus cher qu’une assurance individuelle), lors de la souscription de votre crédit, cela vous permettra de faire baisser le coût de votre crédit.

Pour faire des économies sur le coût d’un crédit, il y a encore une astuce : il faut demander à votre banque un prêt transférable, c’est-à-dire un prêt que vous pourrez transférer aux mêmes conditions sur un prochain achat immobilier. Il permet, en cas de remontée des taux, de conserver le vôtre, très bas, sur une partie du nouveau crédit, en le complétant si besoin par un second prêt. De moins en moins de banques le proposent, car, en cas de remontée forte des taux, il peut leur coûter très cher, mais il faut insister !

Pas de taux variable
Un taux variable est trop risqué. Actuellement, avec les taux actuels, de toute façon, il ne sert à rien. Un crédit immobilier sur 20 ans se négocie, en moyenne à 1,50 % (taux fixes, hors assurances). Le taux ne peut que remonter…

O.D. / Bazikpress © Unclesam

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée