CONTACT IMMOBILIER, présent sur le marché immobilier de la Guadeloupe depuis plus de 10 ans
29 jan

Vendez votre terrain à Saint-François à un promoteur

Projet de financement d'une maison

Vous possédez un terrain à bâtir à Saint-François ? Inutile de le garder sur les bras. Boostée en partie par le dispositif Pinel (il a été élargi à l’ensemble de la zone C en 2017) qui rencontre un franc succès, la construction de logements neufs est repartie en France. Alors, vous vous en doutez, les promoteurs cherchent des terrains et ils payent bien, car les acheteurs sont revenus. Vendez donc votre terrain à Saint-François !

Les chiffres des ventes de logements neufs au 3e trimestre
L’Observatoire de la Fédération des Promoteurs Immobiliers de France (FPI) enregistre au 3e trimestre 2016, pour le 8e trimestre consécutif, une augmentation des ventes (+25,1%). Cette dynamique concerne tous les segments du marché (propriétaires occupants, ménages investisseurs, ventes en bloc et ventes de résidences avec services). Pour autant, les niveaux des ventes de 2010 ne sont toujours pas rattrapés. Dans le détail, en 2016, les mises en chantier ont bondi de 11 %, les ventes en VEFA de 17,4 %, et les ventes de maisons individuelles de 18,3.

La dynamique de l’offre est également positive, mais dans une moindre mesure : les mises en vente de logements progressent de +4,5%, mais elles restent insuffisantes, car contraintes par la difficulté de concrétiser rapidement des projets immobiliers (rareté du foncier, allongement de la durée d’instruction, recours abusifs). Cet effet de ciseau se traduit par une nouvelle réduction de la durée d’écoulement (10,1 mois au 30 sept 2016) et une tension maitrisée sur les prix (+3,4%).

D’une manière générale, l’immobilier se porte bien. Dans tous les segments du marché, les chiffres attestent d’un dynamisme retrouvé. Le raffermissement de 2015 s’est poursuivi l’an dernier. Avec près de 850 000 transactions, le volume des ventes est en hausse de 5,2 %. Les prix ont continué à légèrement progresser, de 1,5%. Les loyers sont restés stables (+ 0,7 %).

O.D. / Bazikpress © Richard Villalon

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée